pastorela-1116-finalPASTORELA
COMEDIE
Réalisation: Emilio Portes
Interprètes: Joaquin Cosio, Carlos Cobos, Eduardo Espana
Mexique 2011
88 min - HDCAM

Synopsis: Dans la pièce consacrée à la Nativité qu'organise chaque anné sa ville, Jesus Juarez interprète le diable. Mais lorsque le rôle lui est ravi par un concurrent, une terrible bataille s'engage entre le bien et le mal.

Pastorela est un de ces films qui brille par le fait de n'être que ce qu'ils nous proposent, sans tenter de frôler les astres, ce petit film sans prétention nous en donne pour notre argent. Tirant sur pratiquement toutes les formes d'autorité, en passant bien évidemment par la religion, le premier prêtre mourant d'une crise cardiaque en plein moment d'intimité avec une bonne soeur, la police ici présenter comme corrompue jusqu'à la moelle, et passablement idiote, c'est le genre de film non provocateur mais plutôt délicieusement irrévérencieux et c'est pour cela qu'on l'aime. Avec pour les amoureux du genre des scènes frôlant le génie: la scène de l'exorcisme (chapeau bas à ce très bel hommage au film de William Friendkin) et le final explosif offrant un beau et grand n'importe quoi jouissif. Curieusement la Pastorela ne donne pas dans la parodie de film de genre, et à vrai dire, il n'en a pas besoin, c'est une oeuvre en soi, l'humour reposant essentiellement sur une situation simple, passablement ridicule d'ailleurs, et deux personnages haut en couleurs brillamment joué par Joaquin Cosio pour le diabolique dément, et Carlos Cobos pour le padre résistant de toute ses forces aux facéties du diable. Un film intelligent, drôle, plein d'énergie qui apporte un vent de fraîcheur en provenance du Mexique.